Logo cosmétique végan

Cosmétique végan, cosmétique naturel, cosmétique bio, cosmétique zéro déchet… Avec tous ces nouveaux noms nous ne savons plus où donner de la tête, ni même à quoi ils correspondent exactement ! Les Savons de Joya vous aide à y voir plus clair à propos des cosmétiques végans.

Les origines du véganisme

Aussi étrange que cela puisse paraître, le véganisme est plus ancien que ce que l’on pourrait croire. En effet, le terme végan a été inventé en 1944 par Donald Watson co-fondateur de l’association Vegan Society. Bien que le mot végan trouve ses racines et puise ses origines dans le terme « vegetarian », la mouvance à laquelle il fait aujourd’hui référence permet de distinguer clairement ces deux philosophies de vie. Le végétarisme consiste à ne consommer aucune chair animale comme la viande ou le poisson, mais qui tolère les produits d’origine animale comme les produits laitiers, le miel, etc. Le véganisme lui va bien au-delà de l’alimentation. Il constitue un véritable mode de vie éliminant l’ensemble des produits d’origine animale aussi bien dans l’alimentation que dans les produits du quotidien tels que les vêtements en laine, en soie ou en cuir, mais aussi tout autre élément impliquant l’exploitation animale de près ou de loin.

Qu’est-ce qu’un cosmétique végan ?

Nous connaissons toutes et tous les divers cosmétiques qui ornent nos étagères de salle de bain, mais en quoi les cosmétiques végan sont-ils différents ? Comme il est abordé dans les origines du véganisme, la différence réside dans le fait qu’un cosmétique végan ne contient aucun composant d’origine animale. Prenez garde à la composition des cosmétiques que vous achetez. Les produits avec des ingrédients d’origine animale peuvent être considérés comme naturel et bio s’ils respectent la charte du label bio concerné. De plus, un cosmétique végan est non testés sur les animaux, mais cela est une obligation sur l’ensemble des cosmétiques bio ou naturels.

« L’amour pour toutes les créatures vivantes est le plus noble attribut de l’homme. »

Darwin

Quels ingrédients sont à bannir au sein des cosmétiques végans ?

Pour être considéré comme végan, la composition de ces cosmétiques doit être stricte sur la non-présence d’ingrédients d’origine animale. Les Savons de Joya vous donne une liste non-exhaustive de certains ingrédients à bannir d’office de vos cosmétiques.

Les cosmétiques avec des ingrédients issus de la ruche

Lorsque vous passez aux produits de beauté végans, vous devrez éliminer tout ingrédient provenant de la ruche des abeilles. On retrouve par exemple :

La cire d’abeille : elle est régulièrement utilisée pour ses vertus protectrices et son effet couvrant plus important. On retrouve généralement la cire d’abeille dans les baumes à lèvre ou les baumes pour le corps.

  • La cire d’abeille : elle est régulièrement utilisée pour ses vertus protectrices et son effet couvrant plus important. On retrouve généralement la cire d’abeille dans les baumes à lèvre ou les baumes pour le corps.
  • La gelée royale : connu pour ses bienfaits hydratants, la gelée royale est très souvent utilisée au sein des soins capillaires, des crèmes hydratantes pour le visage ou pour le corps. On la retrouve bien souvent dans les produits pour peaux sèches ou peaux sensibles.
  • Le miel : détoxifiant, hydratant, nourrissant et antioxydant, le miel est « l’ingrédient phare » des cosmétiques. On le retrouve dans de nombreux produits de beauté comme des masques, des sérums, des crèmes visage, etc.
  • La propolis : elle permet d’agir efficacement contre le vieillissement prématuré de la peau, en plus d’être antioxydante et antiseptique. On la retrouve dans des produits de beauté pour les peaux sensibles ainsi que dans certains soins capillaires.
Sérum huileux visage apaisant

Les Savons de Joya vous propose des cosmétiques naturels mais qui sont également en grande majorité des cosmétiques végans. Pour les peaux sensibles, le sérum huileux visage apaisant est idéal pour lutter contre les désagréments tels que les irritations, les rougeurs ou les tiraillements. Ce sérum est composé d’huiles végétales biologiques comme l’huile d’inca inchi, de calophylle inophyle, de carthame, de macadamia et de macérât huileux. Grâce à leurs propriétés calmantes et apaisantes, mais aussi à leur association avec l’huile essentielle d’hélichryse, votre peau sensible se retrouvera apaiser pour vous permettre d’affronter votre journée sans aucune sensation de gêne. Pour les femmes enceintes à la peau sensible, le sérum huileux visage apaisant existe également sans huile essentielle.

Les cosmétiques comportant du lait animal

Le lait des animaux de la ferme possède une forte présence au sein des produits de beauté. Leurs nombreux bienfaits sont particulièrement appréciés par les personnes à la peau sensible.

  • Lait de chèvre : connu pour ses bienfaits envers les peaux sèches, le lait de chèvre est riche en acide gras ce qui lui donne une action hydratante. Il est utilisé les produits pour les peaux acnéiques ou pour la peau sensible des bébés comme les savons, les shampooings ou les crèmes.
  • Lait d’ânesse : il est réputé pour ses vertus envers les peaux sensibles ou peaux atopiques. Le lait d’ânesse forme une barrière protectrice sur la peau et permet de ralentir le vieillissement de l’épiderme. On le retrouve notamment au sein des crèmes pour le corps et visage ou des savons.
  • Lait de jument : il est un anti-âge naturel grâce à ses propriétés apaisantes, nutritives et cicatrisantes. On le retrouve dans les crèmes, les savons et les shampooings.

Les cosmétiques avec des protéines animales

On retrouve dans certains cosmétiques des protéines animales ou des acides aminés, qui permettent de renforcer nos cheveux et de donner plus de souplesse à notre peau. Parmi eux on retrouve :

  • Le collagène : il permet d’apporter davantage d’élasticité à la peau et leur apporte plus de résistance. Fabriqué à partir de carcasses d’animaux ou de peaux de poissons, il est principalement présent dans les crèmes anti-âges.
  • La kératine : elle sert principalement dans les produits capillaires pour rendre la chevelure plus forte, plus brillante et réduire la perte de cheveux. Son obtention se fait à partir de déchets animaux comme les cornes ou les sabots.
  • La lanoline : elle est produite par les glandes sébacées des moutons et est récoltée après le lavage de la laine des moutons une fois tondue. La lanoline est utilisée en tant que conditionneur, émollient ou tensioactif au sein des cosmétiques.
Ingrédients à bannie des cosmétiques végans

Les cosmétiques avec des teintures d’origine animale

Dans certains produits de beauté, notamment le maquillage, il n’est pas impossible de retrouver une teinture rouge nommée le carmin. On la retrouve généralement au sein des rouges à lèvres rouges, des blushs, des fards à paupière ou encore les vernis à ongle. Le carmine, appelé également acide carminique provient en vérité de petits insectes que l’on appelle les cochenilles. Pour obtenir cette couleur rouge intense, ces insectes sont écrasés puis les pigments sont extraits des carcasses ou des œufs de cochenilles. Sur les étiquettes de cosmétiques, on le retrouve sous divers noms comme « rouge E120 », « acide carminique » ou « rouge cochenille ».

Les alternatives végétales pour les cosmétiques végans

Rassurez-vous, il existe tout de même des alternatives végétales pour remplacer ces ingrédients. Aujourd’hui après plusieurs tests, nous sommes capables de trouver une formule composée de différentes matières végétales qui génère les mêmes bienfaits (ou qui s’en approche un maximum).

Par exemple, voici quelques alternatives végétales existantes et qui se retrouvent au sein des cosmétiques végans les Savons de Joya :

  • La kératine végétale ou phyto-kératine : elle est issue de protéines de blé, de soja et de maïs. Elle rentre dans la composition de nos shampooings solides ainsi que celle de nos après-shampooings solides pour vous permettre de garder des cheveux forts et brillants.
  • Les beurres végétaux : beurre végétal d’avocat, de karité, de Murmuru, ou d’argan, tous possèdent un bienfait au sein de nos cosmétiques naturels et végans. Certains vont hydrater pendant que d’autres vont renforcer et protéger. On retrouve ce type de beurre dans plusieurs produits comme le déodorant solide, le baume capillaire ou le baume pour le corps et bien d’autres.
  • Les huiles végétales : l’huile de coco, d’amande, de jojoba, de cacao, d’olive, etc. Les huiles végétales sont multiples et leurs bienfaits sont tout aussi nombreux. Par exemple, l’huile d’amande et l’huile d’amla possèdent des vertus hydratants et nourrissants, permettant de remplacer le collagène dans vos cosmétiques. L’huile d’amande permet notamment de remplacer le miel dans les cosmétiques vegans.
  • Le jus de betterave ou la racine de henné : tous deux peuvent servir d’alternatif à l’acide carminique. Ils peuvent être utilisés dans les colorations capillaires ou même au sein du maquillage comme le fard à paupière ou le rouge à lèvre.
  • Le lait de coco : il permet de remplacer le lait d’origine animale tel que le lait de chèvre ou le lait d’ânesse. En effet, le lait de coco contient de l’acide laurique qui possède des propriétés protectrices et hydratantes pour l’épiderme.

Cette liste non-exhaustive n’est qu’une partie des alternatives végétales existantes. Nous vous invitons à vous renseigner sur ces nombreux ingrédients végétaux. De plus, de nombreux composants non-végans sont remplaçables par un seul et unique ingrédient végétal. Comme par exemple l’huile d’amande qui peut substituer le collagène et le miel au sein d’une crème.

Quelle différence entre cosmétique végan et cosmétique bio ?

Vous l’aurez compris, un cosmétique végan n’utilise aucun produit d’origine animal dans sa composition. Néanmoins, un cosmétique naturel et bio ne veut pas toujours dire qu’il est obligatoirement végan. Certains produits comme le savon solide peut être naturel et bio, mais comporter du lait de chèvre ou d’ânesse.

Cosmétiques végans

Un cosmétique possédant le label Ecocert ou le label Cosmébio garantit le fait que le produit s’inscrit dans une démarche viable et durable pour l’environnement. Les Savons de Joya s’attachent fortement à respecter le cahier des charges Ecocert COSMOS pour l’ensemble de ses produits. Pour tout comprendre au label Ecocert, nous vous invitons à lire l’article sur ce sujet.

Avant l’achat de vos cosmétiques beauté, nous recommandons de bien vérifier la liste d’ingrédients si vous souhaitez éviter de mauvaise surprise. En tant que marque engagée, les Savons de Joya indiquent sur chaque description de produit s’il est végan ou non.